Chefchaouen, je suis bleu de toi

Chefchaouen fut notre premier contact avec le Maroc. Après un atterrissage à Tanger, nous prenons directement la route en direction de Chefchaouen, située à environ 2h30 de l’aéroport de Tanger. La première chose qui nous surprend est le nombre de postes de contrôle de police. A pratiquement chaque entrée ou sortie de ville/village, la police est présente et s’attèle plus ou moins à contrôler les voitures qui doivent passer à allure réduite devant elle. Fort heureusement pour les touristes, ces contrôles ne leur sont bien souvent pas destinés mais gare tout de même aux contrôles de vitesse qui, eux, s’adressent à tous !

Après un trajet où l’on alterne de 20 à 100 km/h, nous arrivons à Chefchaouen où la première priorité est de trouver un parking pour notre petite voiture de location. Le parking de l’hôtel Parador fera l’affaire pour notre Hyundai i10. Au pied de la médina, cette petite place a été réquisitionnée pour y entasser un maximum de voitures. A notre surprise, le paiement (20 dirhams / nuit) se fait au moment du départ et non à l’arrivée.

Chefchaouen

Ce qu’il ne faut pas manquer

Autant le dire tout de suite, Chefchaouen est une toute petite ville, d’autant plus que son intérêt réside principalement dans sa médina. Mais quel coup de cœur avons-nous eu en nous baladant dans ce dédalle de petites ruelles aux couleurs bleues. Différentes teintes de bleu ornent en effet les façades des maisons et des petites boutiques. On s’y balade tranquillement, s’imprégnant peu à peu de l’ambiance charnelle de Chefchaouen et du Maroc.

Nous avons également visité la kasbah de Chefchaouen dont l’accès se fait via la place Outa el Hammam (Entrée 10 Dh). La kasbah en elle-même n’est pas transcendante bien qu’elle ait été récemment rénovée mais en grimpant à sa tour, on jouit d’une très belle vue sur la médina de Chefchaouen et sur une partie de la place Outa el Hammam.

Chefchaouen

Une autre curiosité de Chefchaouen est la source d’eau Ras el Ma, mentionnée par notre hôte et plusieurs personnes croisées dans la médina. Arrivés sur place, nous constatons qu’il s’agit plus d’un lieu de détente et de jeux qu’une curiosité naturelle. Mais aucun regret d’avoir fait une pointe jusqu’à la source Ras el Ma puisqu’elle nous a permis de découvrir une partie de ce qui fait l’ambiance de Chefchaouen ainsi que certaines ruelles de la médina que nous n’aurions peut-être pas parcourues.

Chefchaouen

Le soir venu

Le lieu idéal où diner à Chefchaouen se situe sur la place Outa el Hammam. Centre névralgique de l’animation (toutes proportions gardées) de Chefchaouen, on dîne non seulement en ayant l’occasion d’observer de petits moments de la vie quotidienne de la place mais aussi avec une très jolie vue sur la Kasbah. Nous avons testé le restaurant Morisco. Offrant des tagines à 50 dirhams, il se démarque des autres restaurants situés à côté par l’absence de rabattage des clients. Ne pas manquer de goûter la limonade menthe citron, un vrai délice rafraichissant.

Riad Dar Zambra

Le Riad Dar Zambra est une bonne adresse où loger à Chefchaouen. Situé en plein cœur de la médina, il ne dispose que de quelques chambres au confort simple mais joliment décorées d’une touche marocaine. De par sa position sur les hauteurs, on jouit d’une très belle vue sur la médina depuis la terrasse. En contrebas, on distingue la place Outa el Hammam et on aperçoit la Kasbah. Le Riad est chaleureusement tenu par un jeune couple mais nous avons surtout trouvé le petit déjeuner comme l’un des plus points les plus fort du riad. Certes, il n’est servi qu’à partir de 9h mais c’est parce que chaque matin, les produits sont directement achetés auprès des petits commerçant de Chefchaouen. Au menu : thé, jus d’orange frais, baguette, msemen, olives, fromage, confitures, miel, etc.

A savoir également sur Chefchaouen

  • Il existe plusieurs théories sur la raison pour laquelle les maisons de Chefchaouen sont peintes en bleu. La première, la plus répandue, voudrait que cela tiendraient éloignés les moustiques. D’autres font référence à la mer Méditerranée, située à une trentaine de kilomètres de Chefchaouen, ou encore à la source d’eau Ras el Ma. Qu’on n’en connaisse pas la raison précise importe finalement peu, le bleu des maisons confère à Chefchaouen une atmosphère authentique.
  • Si Chefchaouen est le plus facilement accessible en voiture de location, elle est également reliée à Tanger et Fes par une liaison de bus. La compagnie CTM assure plusieurs trajets quotidiens.
  • Les motorisés trouveront, à environ 300 mètres en contrebas du parking de l’hôtel Parador, un second parking « fermé », légèrement moins anarchique que le premier.
  • Au pied de la médina, en face du parking de l’hôtel Parador, se trouve un grand panneau reprenant la localisation de la majorité des riads de la médina.
  • Entre une demi-journée et une journée sont suffisantes pour visiter Chefchaouen et s’imprégner de son ambiance.
  • Si l’ambiance de Chefchaouen est vraiment paisible, les sollicitations pour acheter du cannabis sont régulières, ce qui est un peu pesant.

Notre avis

C’est donc un coup de cœur sans égal que nous avons eu pour Chefchaouen. Bien qu’y passer représentait un certain détour dans notre itinéraire, nous ne regrettons absolument pas d’y avoir fait le crochet. Ses façades peintes en bleu offrant un charme particulier à sa médina et son ambiance paisible ont fait de Chefchaouen une très belle entrée en matière pour notre premier voyage au Maroc.

Close