Au pays des moulins de Kinderdijk et Gouda

Profitant d’une météo ensoleillée, nous sommes partis le temps d’une journée en plein cœur de la Randstad Holland. C’est quoi la Randstad Hollad ? C’est le nom donné à la conurbation urbaine délimitée par les villes d’Amsterdam, d’Utrecht, de Rotterdam et de La Haye. S’y concentrent la majeure partie des activités économiques, administratives et industrielles des Pays-Bas. Pourtant, ce ne sont pas des paysages urbains que nous sommes venus chercher dans la Randstad Holland. Au contraire, nous y avons goûté au charme des moulins de Kinderdijk et de la petite ville de Gouda.

Les moulins de Kinderdijk

Situé en périphérie Est de Rotterdam, Kinderdijk est avant tout un petit village à la longue histoire puisqu’il serait habité depuis le XI ème siècle. Il abrite aujourd’hui l’un des sites touristiques les plus connus des Pays-Bas. En fait, les moulins de Kinderdijk représentent véritablement le paysage cliché des Pays-Bas. Il n’empêche, les 19 moulins qui forment le site invitent à une agréable balade au bord de l’eau. Ils sont d’ailleurs inscrits au Patrimoine Mondial de l’Unesco depuis 1997.

Difficile d’accès autrement que par la voiture (quoiqu’un bateau assure la navette depuis Rotterdam), nous abandonnons notre véhicule au parking situé à l’entrée du village. Contrairement au parking des moulins, celui-ci est gratuit les week-ends. On traverse ensuite le village pour rejoindre l’entrée du site. Sur le chemin, on observe l’architecture typique des maisons hollandaises, dont certaines sont décorées par des moulins et/ou des sabots.

Kinderdijk

Le premier groupe de huit moulins date de 1738, construit à la suite d’une grande inondation survenue quelques années plus tôt. En 1740, huit autres moulins sont venus s’ajouter aux premiers, de l’autre côté du canal. On les reconnait par le fait que les premiers sont de forme arrondie et en briques alors que les seconds sont octogonaux et ont un toit en chaume. Bien que visités par des milliers de touristes, les moulins de Kinderdijk sont encore habités. Et par beau temps, les canaux sont le terrain de jeu favori des enfants de la région qui viennent s’y baigner.

Kinderdijk

Il y a plusieurs options de visite. La première est entièrement gratuite, on parcourt les allées du parc. La seconde est payante et permet de combiner la visite de deux moulins qui abritent des musées (7,5 €/pers) et/ou la balade en bateau (5 €/pers ou 4,5 € si combiné avec les musées). Nous avons opté pour la première option. Non pas que nous ne nous intéressons pas à l’histoire que renferme cet impressionnant alignement de moulins mais nous étions venus avant tout pour profiter du cadre et de la météo particulièrement clémente ce jour-là. Si nous avions pu nous laisser tenter par le tour en bateau, il s’avère en réalité qu’il n’apporte rien de plus que ce qui est possible de faire à pied. Dès lors, nous en avons fait l’impasse. Il nous a fallu environ 2 heures pour parcourir, à notre aise, le parcours qui jalonne les 19 moulins de Kinderdijk. Mais nous l’avons vraiment fait en flânant.

Moulin de Kinderdijk

Gouda

Pour rejoindre Gouda depuis Kinderdijk, il faut prendre la route en direction du Nord. Le plus court et le plus agréable, mais pas la solution la plus rapide, est d’emprunter le bac qui permet de traverser la Lek et de poursuivre ensuite le chemin par les routes nationales. Le quai d’embarquement se situe à quelques centaines de mètres à peine de Kinderdijk. Pour le rejoindre, il suffit de suivre sur 500 mètres la Veerdam, sur la gauche en sortant du parking situé à l’entrée du village. Le coût de la traversée est de 2,75 € pour une voiture et deux passagers.

Kinderdijk

Gouda est une toute petite ville qui s’organise autour de la Markt (grand-place). Au milieu de celle-ci trône fièrement, et de façon un peu surprenante, la Stadhuis (Maison communale). Etant l’un des plus anciens hôtels de ville des Pays-Bas, il aurait été érigé entre 1448 et 1450. A l’arrière de la Grand-Place,l’église Saint-Jean est la plus longue église du pays (123 mètres). A chacune de ses reconstructions, elle fut agrandie. Il est néanmoins difficile d’en appréhender sa grandeur car la prise de recul n’est pas possible étant donné que l’église s’insère au milieu de petites ruelles.

Un marché se tient également sur la grand-place. Si on peut y trouver le fromage éponyme de la ville, les amateurs de sucreries feront surtout la découverte des stroopwafels (« gaufre au sirop »), des gaufres typiquement hollandaises mais originaires de Gouda. Nous, on adore !

Close