Où manger à Berlin ?

Lors de notre séjour à Berlin, nous nous sommes concoctés un véritable festival gourmand. Etant donné que nos 4 jours dans la capitale allemande ont eu lieu durant la période des marchés de Noël, nous nous sommes aussi bien régalés sur les marchés de Noël que dans quelques-unes des adresses incontournables de la ville. On vous donne ici notre itinéraire gourmand, ou comment très bien manger sur le pouce, sans se ruiner, tout en découvrant de très belles saveurs.

Manger sur les marchés de Noël

Les marchés de Noël sont une occasion unique de s’immiscer dans ce qui constitue l’un des pans de la culture culinaire allemande. Ils sont de véritables repères pour les gourmands car on y trouve des dizaines de produits différents, tant salés que sucrés.

Du côté des salés, il y a tout d’abord l’incontournable pain saucisse, ou Bradwurst, que l’on retrouve sur tous les marchés de Noël. Ces saucisses de porc sont sans doute le produit le plus vendu sur les marchés de Noël allemands. Vendues pour environ 3 euros, il en existe toutefois plusieurs sortes, en fonction de leur épaisseur, leur couleur ou leur longueur. Certaines atteignent le demi-mètre !

Bradwurst

Nous nous sommes également laissés tenter par des pains garnis au fromage et aux lardons. Le tout est cuit au feu de bois pour un résultat savoureux (environ 4 euros).

Les marchés de Noël sont également l’occasion de goûter à quelques produits cuits à l’huile. Parmi les plus célèbres, il y a les kartoffelpuffer et les langos. Les kartoffelpuffer sont des galettes de pommes de terre que l’on peut saupoudrer de sucre ou de sel. Mais les allemands le préfèrent avec de la compote ou de la crème.

kartoffelpuffer

Le langos est une sorte de pain en forme de galette également à base de pomme de terre originaire de la cuisine hongroise. Traditionnellement, il est accompagné de fromage et de crème mais il peut se décliner sous d’autres compositions.

Du côté des sucrés, les amandes et cacahuètes grillées sont omniprésentes, de même que les pains d’épices en forme de cœur ou les fruits (bananes, fraises, …) enrobés de chocolat. On a surtout découvert les schaumküsse. Il s’agit d’un trio composé de crème + chocolat + biscuit. La première est enrobée par la seconde, le tout posé sur le troisième. Les schaumküsse sont déclinés sous plusieurs parfums (Amaretto, …).

Tout ceci n’est qu’un « light » aperçu de ce qu’il est possible de manger sur les marchés de Noël. Plein d’autres choses sont en effet à découvrir comme les recettes à base de saumon, les bretzel (bien qu’on n’en ai pas beaucoup vus), les marrons, etc.

Où manger à Berlin

Où manger à Berlin

 

Les adresses incontournables

Curry 36

Au Curry 36, on y sert surtout et avant tout la célèbre currywurst. La currywurst est une saucisse grillée, coupée en rondelles, surmontée de ketchup et saupoudrée de curry. Drôle d’association au premier abord, confirmée par la première mise en bouche. Mais au fil des bouchées, on se met à apprécier le goût. Accompagnée de quelques frites, nous voilà revigorés et prêts à poursuivre notre après-midi berlinoise.

Curry 36 Berlin (3)

Prix : environ 4 €

Adresse : l’enseigne a deux adresses. La plus connue et la plus grande est celle de la Mehringdamm, au numéro 36.  La seconde se tient du côté de Zoologischer Garten (Hardenbergplatz 9).

A voir dans les alentours : situé dans le secteur Sud de la ville, Curry 36 n’est pas directement accessible depuis les grandes attractions de Berlin. Il faudra donc emprunter le métro pour s’y rendre. Relativement pratique si l’on est du côté du Musée Juif ou dans le centre de Berlin (Mitte).

Pour aller plus loin dans la découverte des currywurst : depuis 2009, le premier musée allemand dédié à la currywurst a ouvert ses portes à Berlin.

Dolores

La spécialité de Dolores est les burritos. Dans une ambiance bon enfant aux airs de cantine, sont servis des burritos qui raviront aussi bien les carnivores que les végétariens. On choisit parmi les valeurs sûres ou l’on compose son burritos « à la carte ». Quel que soit le choix, les burritos sont bons et bien garnis. Petit bémol : bien que nous ne soyons pas experts de la cuisine mexicaine, la galette nous semblait un peu trop collante. Dolores n’en reste pas moins une adresse où l’on y mange très bien pour pas cher.

Dolores Berlin (2)

Prix : environ 6 €

Adresse : 7 Rosa-Luxemburg-Strasse

A voir dans les alentours : Dolores se situe derrière l’Alexanderplatz. Outre la proximité de la place et de la Tour de la Télévision, l’île aux musées n’est pas très loin non plus.

Burgermeister

Burgmeister ne doit pratiquement plus être présenté tant il fait figure d’un incontournable. Repris dans tous les guides de voyages et plébiscité par tous les voyageurs, il attise la curiosité d’abord par son côté atypique. Car on y mange dans d’anciennes toilettes publiques situées sous un pont  sur lequel circule le métro. Pourtant, on y fait la file pour déguster de très bons burgers préparés à la minute. La commande effectuée, on patiente avant que notre numéro ne s’affiche sur le panneau, synonyme que l’on va pouvoir mordre notre première bouchée dans un de ces célèbres burgers. On a testé le Meisterburger (avec oignons frits, moutarde, bacon et sauce barbecue) accompagné de frites. Venir tôt pour éviter une trop longue attente et y trouver de la place.

Burgermeister Berlin (2)

Prix : 4,80 € le burger et 1,80 € les frites (0,40 € le supplément cheddar)

Adresse : Oberbaumstrasse 8 (station de métro U Schlesisches Tor)

A voir dans les alentours : Burgermeister se situe à mi-chemin entre le quartier de Kreuzberg connu pour ses oeuvre de street art et East Side Gallery.

Mustafa Gemuse

Mustafa Gemuse est aussi célèbre que Burgermeister, voire plus. Sa popularité et l’unanimité autour de lui en font également une institution culinaire de Berlin. Il faut dire que leurs kebabs sont divins. Outre la viande, c’est un cocktail de légumes qui remplit le pain. On y trouve des aubergines, des courgettes, de la feta, mais aussi des feuilles de menthe et des morceaux de patates grillés. Le tout est complété d’un peu de jus de citron et de quelques oignons. Et l’accueil souriant ne gâche rien au plaisir. Bref, une adresse où aller les yeux fermés. Située à deux pas de Curry 36, le plus difficile sera de ne pas succomber aux deux en même temps.

Mustafa Gemuse Berlin (3)

Prix : environ 3,5 € le kebab

Adresse : Mehringdamm 32

A voir dans les alentours : comme pour le Curry 36, cette adresse est relativement pratique si l’on est du côté du Musée Juif ou dans le centre de Berlin (Mitte).

D’autres alternatives

Enfin, on vous donne aussi quelques adresses supplémentaires, qu’on avait repérées mais que nous n’avons pas eu l’occasion de tester :

Street Food Thursday : tous les jeudis de 17h à 22h, une vingtaine de stands se tiennent dans la Markthalle IX. Au menu, de la cuisine des quatre coins du monde.

Piri’s Chicken : pour des burgers, frites & boissons à 8-10 €. Un peu décentré, sur la Wiener Straße 31. Lorsque l’on est dans le quartier du Street Art.

Patta : des pommes de terre fourrées, autour de 5 €. Au Nord-Est de l’East Side Gallery (Krossener Str. 16)

Fast Rabbit : pour des wraps à 4,50 €. A l’Est du Mémorial du Mur de Berlin (Eberswalder Str. 1)

Le pfannkuchen

Enfin, on ne peut terminer cette sélection gourmande sans évoquer le Pfannkuchen. Plus connu chez nous sous le nom de Boule de Berlin. Il s’agit d’une pâte de levure cuite au four dans de la graisse chaude, fourrée à la confiture. Il semblerait que la Pfannkuchen ait été inventée en 1756 par une confiserie de Berlin. A goûter entre deux autres tentations. On en trouve dans toutes les boulangeries, vendues pour environ 2 € pour trois boules de Berlin.

pfannkuchen

Il y a donc une multitude d’endroits où manger à Berlin, et ce pour toutes les bourses. Nous, on a adoré ! On est fan de pouvoir manger en combinant : petits prix, sur le pouce et repas goûtus. Que demander de plus ? Finalement, le seul inconvénient, car il n’y en a toujours un, est qu’on ne bénéfice pas souvent de chaises pour s’assoir. Donc si l’on mange très bien à Berlin et souvent pour une bouchée de pain, et que la cuisine est revigorante, les pauses gourmandes ne sont pas toujours reposantes (pour les pieds).

Close