Paris pas cher, on parie ?

Friands de bons plans pour voyager sans dépenser une petite fortune, l’an dernier nous nous sommes concoctés un séjour à Paris fait de bonnes astuces pour réduire au maximum le budget de notre voyage. Agréablement surpris de notre expérience parisienne qui s’avérait notre deuxième séjour dans la ville Lumière, nous avons aujourd’hui envie de vous la partager.

Paris pas cher

Le transport

Ce séjour à Paris est en quelque sorte la conséquence de billets pas chers trouvés sur le net. Errant par hasard à la recherche de nouvelles idées de voyages, nous nous sommes mis à examiner l’offre proposée par la société de bus Megabus. Et c’est au cours de cette recherche que nous avons trouvé deux billets A/R Bruxelles-Paris pour la modique somme de 4,50€ pour deux personnes. A ce tarif là, aucune hésitation possible.

Ce n’est plus vraiment un secret pour personne mais pour obtenir un bon tarif, nous nous y sommes pris le plus tôt possible. Dans le cas de Megabus, les réservations s’effectuent au maximum 2,5 mois avant la date du voyage. Certes, au fur et à mesure que l’on avance vers la date du voyage, nous avons constaté que les tarifs augmentent mais ils restent largement compétitifs par rapport à une réservation de dernière minute en Thalys. Par contre, si comme nous vous constatez que les prix évoluent entre deux recherches aux critères identiques, un petit redémarrage du modem internet nous a permis de retrouver les prix initialement trouvés.

Avec 5 départs par jours, il est possible de trouver un horaire correspondant à ses besoins. Afin de maximiser la durée de notre séjour à Paris, nous avions opté pour le créneau permettant une arrivée en début d’après-midi et un retour en milieu d’après-midi. Nous sommes donc partis de Bruxelles à 9h40 pour une arrivée à 14h10 à Paris et nous sommes repartis 4 jours plus tard de Paris à 16h30 pour arriver à Bruxelles à 21h00. Pour ces deux trajets, nous n’avons rien eu à dire sur la ponctualité qui a été parfaite. De plus, tant à Bruxelles qu’à Paris, on rejoint facilement le centre-ville depuis les deux gares routières (respectivement la Gare du Nord et la Porte Maillot). Même si nous ne sommes pas bien difficiles, nous avons été entièrement satisfaits de ce moyen de transport low-cost.

Outre Megabus, d’autres alternatives existent comme Ouibus ou Flexibus. Ensemble, l’offre cumulée de ces trois compagnies permet de relier Bruxelles à Paris pratiquement à toute heure de la journée. Et, excepté le prix d’appel de Megabus (1 € le trajet), leurs tarifs sont globalement comparables.

Paris-pas-cher

Une fois arrivés à Paris, nous avons par contre trouvé le métro parisien relativement cher même si l’on prend un pass de plusieurs jours. Un ticket illimité d’un jour est par exemple tarifé 11,5 € contre en moyenne 7 € dans les autres grandes villes européennes. De plus, la validité de ces titres de transports de plusieurs jours ne se fait pas par tranches de 24h. Par exemple, si vous achetez un pass de 3 jours un samedi à 16h, il ne sera valable que jusqu’au lundi minuit! Toutefois, il a quand même l’avantage d’offrir un certain nombre de réductions pour des sites comme l’Arc de Triomphe, la Conciergerie, la Tour Montparnasse ou encore un tour en Bateaux Parisiens.

Les visites

Sur le plan des visites, nous avons aussi dégoté quelques astuces qui permettent d’alléger la note d’un séjour à Paris :

Musée du Louvre

Si nous avions obtenu, grâce à un proche, des tickets d’entrées gratuits pour le Musée du Louvre, le premier dimanche de chaque mois entre octobre et mars, l’entrée de celui-ci est gratuite. Quel plaisir de découvrir une telle richesse historique et artistique sans dépenser un euro ! Outre le Musée du Louvre, un certain nombre d’autres musées ou monuments de la capitale offrent également la gratuité soit toute soit une partie de celle-ci, comme le Musée d’Orsay ou l’Arc de Triomphe, ou encore la Conciergerie et les Tours de Notre-Dame.

Paris pas cher

A noter également que généralement, les musées ou monuments qui offrent la gratuité dominicale sont souvent gratuits toute l’année pour les moins de 26 ans.

La Tour Eiffel

Lors de ce séjour à Paris, nous voulions également revisiter la Tour Eiffel. Nous avons opté pour le tarif le moins cher qui est de 7€/adulte (l’an dernier, le tarif était à 5€) permettant de monter au 2ème étage par les escaliers (sans ascenseur donc). Accéder à ce même étage avec l’ascenseur revient à 11€ alors que le sommet de la Tour Eiffel est facturé à 17€.

paris pas cher

Par rapport à nos souvenirs lors notre première visite de la Tour Eiffel durant laquelle nous étions montés au sommet, la vue sur les toits de Paris depuis le second étage est tout aussi époustouflante que depuis le troisième étage. Par ailleurs, la montée par les escaliers n’est pas forcément difficile et offre en plus davantage de points de vue sur Paris qu’en ascenseur. Nous avons donc été entièrement ravis du choix de notre billet. Et comme la billetterie pour l’accès par les escaliers diffère de celles des ascenseurs, et de plus, les escaliers n’ont pas la faveur de la majorité des touristes, la durée d’attente dans la queue y était moins importante.

Le bateau-mouche

Nous avons également trouvé une petite combine pour le traditionnel tour en bateau-mouche qui revient habituellement à 14€/personne. Sur le site de francetourisme.fr, nous avons trouvé une promo régulière pour des places à 10€/personne. La croisière sur la Seine dure 1 heure avec des départs toutes les 30 minutes ou toutes les heures (en fonction des saisons), soit au pied de la Tour Eiffel soit sur l’ile de la Cité. La croisière est commentée et passe par les monuments incontournables de Paris. Nous avons opté pour une ballade de nuit et nous avons été satisfaits de la prestation.

Les « gratuits »

Enfin, comme dans toute grande ville, une série de monuments, de quartiers, de jardins, etc. peuvent se visiter gratuitement bien qu’ils apparaissent comme des incontournables de la ville. Ainsi, sans en faire une liste exhaustive, nous avons profité d’un certain nombre de hauts-lieux sans débourser le moindre centime :

  • l’Arc de Triomphe (la montée à son sommet est payante sauf certains premiers dimanches de l’année, mais n’est pas incontournable)
  • le Pont des Arts
  • le jardin des Tuileries
  • les Champs Elysées
  • l’entrée de la Basilique du Sacré-Coeur et de la Cathédrale Notre-Dame
  • les différents quartiers « typiques » (le Marais, Montmartre, le quartier Latin, …)
  • etc.

L’hébergement

Après la réservation de nos tickets Megabus, notre première intention était d’abord de prendre un logement sur Airbnb qui regorge d’offres qui semblent d’un bon rapport qualité/prix. Bien que satisfaits de notre première (et pour l’heure) unique expérience de ce mode d’hébergement, nous avons finalement été tentés par l’Ibis Styles Paris Maine Montparnasse. En réalité, nous avons profité de l’une des nombreuses promotions d’Accor. A cette occasion, l’offre était de 2 nuitées plus une gratuite. Ce qui nous a fait un total de 230 € pour 3 nuits avec le petit-déjeuner buffet. A ce prix, ce n’était évidemment pas le grand luxe des palaces parisiens mais nous avons trouvé que l’hôtel était une bonne base pour explorer la ville. L’hôtel Ibis Styles Paris Maine Montparnasse se situe à mi-chemin entre les stations de métro Parnety et Alesia, desservies par les lignes 13 et 4 rendant facile d’accès les principaux points d’intérêts de la capitale.

Se nourrir

Pour nous restaurer, nous avons privilégié quelques adresses très courues des parisiens où l’on peut manger sur le pouce. Ainsi, nous avons testé « Au P’tit Grec » (Rue Mouffetard) avec ses crêpes bien garnies et l’As du Falafel (Rue des Rosiers). Leur réputation a tenu promesse. Le revers de la médaille est une file d’attente assez longue ! Nous avons trouvé l’ambiance des quartiers de ces restaurants très agréable avec de nombreuses autres possibilités pour se restaurer à bon prix.

Paris pas cher

Verdict

Nous sommes partis à Paris sur un coup de tête après avoir trouvé des billets de bus pour moins de 5€. Malgré cela, nous étions partis avec quelques préjugés sur le coût auquel reviendrait un citytrip à Paris. Finalement, avec quelques bons plans, nous sommes repartis ravis (et notre portefeuille aussi) de notre expérience « Paris pas cher » !

Close