Bo-Kaap, un quartier haut en couleur

En remontant vers le Nord depuis Long Street dans le centre de Cape Town, on atteint le quartier de Bo-Kaap. S’étendant sur les flancs de  la montagne de Signal Hill, ce petit ensemble de rues et ruelles doit se visiter à pied pour en apprécier le charme.

bo kaap

Historiquement, Bo-Kaap est peuplé par les Cape Muslims (Musulmans du Cap) qui sont les descendants de populations originaires de l’actuelle Malaisie, d’Inde et d’Indonésie ayant servis de main d’œuvre à l’ancienne colonie néerlandaise.

bo kaap

On passe devant des petites maisons bleues, vertes, mauves ou roses. Devant certaines, d’anciennes voitures ajoutent un certain cachet à l’ensemble.

bo kaap

bo kaap

bo kaap

D’un point de vue architectural, les maisons se ressemblent très fort. Elles sont dotées d’un seul étage et, généralement, ont une largeur de façade ne permettant d’insérer que deux fenêtres. Un petit escalier mène à la porte d’entrée.

bo kaap

On assiste à des scènes de la vie quotidienne dans une atmosphère faite de simplicité et de spontanéité.

bo kaap

bo kaap

Ses maisons et mosquées colorées, ses petites ruelles grimpant vers Signal Hill et ses routes parfois encore pavées font aujourd’hui de Bo-Kaap l’un des quartiers les plus pittoresques de Cape Town. Espérons qu’il parviendra à conserver son authenticité et qu’il ne cédera pas (trop) à la pression touristique alors que quelques maisons se sont déjà transformées en petits hôtels…

Close