Si vous avez une envie de vous évader quelques jours pour profiter de la douceur de vivre et refaire le plein d’énergie, Malte est un excellent choix de destination. Située au cœur de la Méditerranée, l’île est à la confluence de diverses cultures mais elle n’en garde pas moins son identité propre. On se sent donc à la fois dépaysé tout en retrouvant certaines touches orientales, italiennes ou encore britanniques qui en font son originalité. Si certains ont peur de s’ennuyer à Malte, pas de panique il y en a pour tous les goûts entre ses églises, ses vestiges et sa côte.

La Valette

Capitale de l’archipel maltais, La Valette est souvent le point de départ d’un séjour à Malte. La ville n’est pas très grande et on peut facilement en faire le tour à pied. Pour cela, il faut se perdre dans les petites ruelles, parfois escarpées, au détour desquelles on peut tomber sur des maisons aux célèbres balcons de bois.

Pour notre part, nous avons commencé par la City Gate qui est littéralement la porte d’entrée de la ville. C’est là que l’on retrouve l’impressionnant bâtiment imaginé par l’architecte italien Renzo Piano. Ce projet terminé en 2014 et qui abrite aujourd’hui le parlement a été très controversé. 

La Co-cathédrale Saint-Jean de La Valette est sans doute le « must to see » de La Valette. Autant de l’extérieur la co-cathédrale ne présente absolument rien de particulier, on pourrait passer à côté sans même y faire attention. Autant l’intérieur est décoré fastueusement avec une abondance de dorures et de marbre. Le sol est quant à lui constitué des pierres tombales des chevaliers les plus prestigieux de l’Ordre. Le seul petit bémol de la visite est sans doute le prix d’entrée (autour de 10€).

Les jardins de Lower Barrakka et d’Upper Barrakka sont deux lieux qui offrent à la fois un cadre agréable pour se poser quelques instants mais surtout pour leur vue sur le Grand Port et sur les Trois Cités. A choisir, le jardin Upper Barrakka a eu notre préférence.

Les Trois Cités 

C’est au dernier jour de notre voyage que nous avons fait la visite des Trois Cités. Les Trois Cités regroupent Senglea, Vittoriosa et Cospicua, mais le manque de temps causé par des ferries manqués nous a contraints à ne visiter que Vittoriosa. Encore plus petit que la Valette, il est très facile de s’y promener à pied et l’ambiance que dégage la petite ville est très détendue. On y retrouve toujours des loggias colorés si caractéristiques dans les ruelles étroites, de belles églises et un très beau port où sont amarrés des yachts et des voiliers. Vous pouvez profiter de votre passage pour visiter le Fort Sant Agenlo sur lequel nous avons décidé de faire l’impasse. En outre, ce qui est typique dans les Trois Cités, ce sont les vedettes avec une vue imprenable sur La Valette !

Pour rejoindre les Trois Cités, le plus agréable est de prendre le bateau. Le Valletta Ferry Service assure la liaison entre le Waterfront de La Vallette et Vittoriosa. Le départ de La Vallette est donné toutes les heures 15 et 45. Dans l’autre sens, le ferry quitte Vittoriosa toutes les heures pile et trente. Un aller simple coûte 1,5 € ; l’aller-retour 2,80 €.

Marsaxlokk

A l’extrême Est de Malte, Marsaxlokk est un joli village de pêcheurs qui préserve encore son âme bien que l’on sente une certaine attraction touristique croissante. Ce qui fait la renommée du village est avant tout le marché du dimanche, le long du front de mer. On a surtout été conquis par le décor de ce port de pêche où les embarcations traditionnelles, les luzzis, se comptent par dizaines. Chose étonnante, ces bateaux présentent des yeux peints à l’avant ce qui leur donnent presque un aspect « vivant ».

Le marché présente des étals variés, allant des fruits aux souvenirs touristiques. La partie la plus authentique mais la plus petite également reste celle dédiée à la vente de poissons. On se sent alors immergé dans la tradition locale, ces étals étant souvent tenus par une ancienne génération de commerçants.

A quelques kilomètres de Marsaxlokk, une curiosité naturelle vaut le détour. Il s’agit de la St Peters Pool. Nous la découvrons en matinée, ce qui nous laisse l’occasion de l’apprécier avec très peu de monde autour de nous. Pour y parvenir, nous avons préféré garer notre voiture de location sur la route principale plutôt que d’emprunter l’étroite piste faite de cailloux qui conduit au parking. Sur ce lieu se mêlent les touristes qui admirent cette magnifique crique et les maltais venus passer la journée au soleil et s’amuser à plonger du haut des rochers (malgré que nous sommes à peine au printemps). Un sentier conduit en hauteur; n’hésitez pas à l’emprunter pour profiter du très joli point de vue.

La Grotte Bleue

A partir de Wied iz Zurrieq, il est possible d’embarquer sur un bateau maltais pour visiter la Grotte Bleue. Nous avons fait le choix de ne pas faire cette visite car nous avions planifié de découvrir quelques semaines plus tard celle de Capri. Si la grotte est sur votre chemin, cela vaut tout de même la peine de s’arrêter quelques minutes sur le parking au bord de la route. A partir de là, un petit sentier mène à un point de vue sur l’entrée de la Grotte Bleue. 

Mdina & Rabat

La situation des cités jumelles sur un haut plateau au cœur de l’île maltaise explique pourquoi elles étaient autrefois la capitale maltaise et le lieu de résidence de la noblesse et des chevaliers. Abritée par ses remparts, nous avons préféré Mdina pour son impressionnante cité qui se visite à pieds ou en calèche.  Nous avons surtout été séduits par  la Cathédrale Saint-Paul qui se trouve sur une jolie place de style baroque entourée de beaux palais. Attention, la visite de l’intérieur de la Cathédrale ne se fait qu’entre 15 heures et 16 heures.

Nous avons ensuite rejoint Rabat à pied en passant par le mythique Crystal Palace. Ce minuscule point de ventes de pastizzis est réputé pour être l’un des meilleurs de l’île. 

Popeye Village

Situé au nord de l’île, cet ensemble de maisonnettes en bois a été créé pour servir de décor et de lieu de tournage de la comédie musicale Popeye, sortie en 1980, avec Robin Williams dans le rôle principal. Du haut des falaises, la vue est surréaliste avec ce décor bordée par une mer aux eaux turquoises, c’est splendide!

Un bon point pour Malte!

Pour faire le tour de Malte, nous avons consacré 2 jours et demi. Le premier a été entièrement dédié à la visite de La Valette. Le second jour nous a permis de relier Marsaxlokk à Mdina et Rabat en passant par les curiosités sur la route. Enfin, une demi-journée nous a permis d’arpenter les ruelles des Trois Cités, bien que nous nous sommes limités à Vittoriosa par manque de temps dû à de la malchance avec les ferries que nous avons empruntés.

Même si l’île de Malte est petite, nous n’avons finalement pas eu le temps de faire tout ce qu’elle réserve, ce qui montre que Malte a de nombreuses facettes à offrir.

Enfin, nous avons senti que le pays met des moyens en place pour satisfaire les voyageurs Exemple bien concret : la mise en place de nombreuses lignes de bus circulant dans tous les coins de l’île. Malte reste également dans l’air du temps tout en gardant son charme du passé. En effet, on retrouve sur de nombreuses places publiques des connections wifi ce qui permet de se connecter pour avoir des informations pratiques sur les lieux et ses environs. Bref, Malte apparaît comme une destination idéale pour échapper à la grisaille automnale ou de la fin de l’hiver.

Close