Londres a beau n’être qu’à quelques heures de route de Bruxelles, franchir La Manche a un effet hyper déconnectant, ce qui est l’élément que nous recherchons au maximum lorsque nous planifions un court séjour. Mais La Manche a joué aussi un rôle de « barrière » qui nous a certainement empêché de retourner plus vite que ce que nous l’aurions souhaité dans la capitale anglaise. Il aura donc fallu attendre plus de 5 ans depuis notre dernier séjour à Londres pour que nous y retournions, grâce à un concours « Ouibus » organisé par Les Vadrouilleurs.Net nous ayant fait remporter deux allers-retours en bus jusqu’à une destination de notre choix. L’occasion était trop belle de retourner à Londres, d’autant que les horaires se combinaient parfaitement pour maximiser le temps sur place durant le week-end de l’Assomption.

DSC06161-1024x768

Cette deuxième visite dans la capitale anglaise était consacrée à la redécouverte des quelques-uns des grands classiques londoniens : Tower Bridge, Big Ben, Buckingham Palace, Piccadilly Circus, …

Tower Bridge

Cathédrae Saint Paul

Westminster Abbey

Trafalgar Square

Piccadilly Circus (2)

DSC06145-1024x768 DSC06148-1024x768 DSC06152-1024x768 DSC06210-1024x768 DSC06227-1024x768

Mais l’avantage de retourner dans un endroit que l’on a déjà visité, c’est de pouvoir mieux appréhender la ville mais surtout de laisser place à de nouvelles découvertes. A cet égard, Londres a tellement à offrir qu’il faudrait des dizaines de voyages pour dire de la connaitre. Au cours de ces trois jours passés à Londres, nous avons fait 5 nouvelles découvertes et/ou visites que nous n’avions pas eu l’occasion de réaliser lors de notre premier city trip à Londres en 2011.

Le Musée d’Histoire Naturelle

Sur l’Exhibition Road, trois musées majeurs prennent place : le Natural History Museum, le Science Museum et le Victoria and Albert Museum. Hyper riche en collections, le Musée d’Histoire Naturelle de Londres comprend notamment des pièces rapportées par l’explorateur James Cook et le naturaliste Charles Darwin.

Musée d'Histoire Naturelle (1)

Le musée abrite 5 collections majeures : botanique, entomologie, minéralogie, paléontologie et zoologie. Chaque secteur est symbolisé par une couleur qui permet de s’orienter dans le musée.

On ne va pas le cacher, c’est avant tout pour son exposition de squelettes de dinosaures que nous avons visité ce musée. Mais d’autres parties du musée sont vraiment très bien réalisées, comme l’exposition sur les volcans et les tremblements de terre.

Musée d'histoire naturelle

On pourrait passer la journée entière, voire plusieurs jours, dans le musée d’Histoire Naturelle. Toutefois, si comme pour nous, la visite se fait le week-end, il faut s’attendre à faire la queue un moment avant d’entrer et à partager le musée avec une foule de visiteurs.

En deux mots, le musée d’Histoire Naturelle est l’un des principaux musées de Londres avec le British Museum que l’on avait vu lors de notre premier séjour à Londres. A visiter à tout âge et gratuitement !

The London Eye

Quoi de mieux que de prendre un peu de hauteur pour découvrir (autrement) une ville ? Pour 21 £ (réservation sur Internet), on peut jouir pendant 30 minutes d’un beau panorama sur la capitale anglaise. Par temps clair, il possible de voir jusqu’à 40 kilomètres à la ronde. Et pour chance, il faisait beau le jour où nous avions programmé cette attraction. Du coup, nous avons pu apercevoir bon nombre d’édifices connus et, à une vitesse inférieure à 1 km/h, on a bien le temps de profiter de cette myriade de points de vue sur la ville qui défilent à nos yeux.

London Eye (2)London Eye (1)

Shoreditch et de Camden Town

La découverte des quartiers de Shoreditch et de Camden Town a sans doute été le coup de cœur de notre séjour à Londres. Passer une journée à flâner dans ces rues et ces marchés si vivants a été pour nous un véritable moment de bonheur. Certes, nous les avons visité un dimanche, ce qui veut dire qu’il y a énormément de monde mais la contrepartie est d’avoir pu goûter à cette ambiance londonienne.

Subissant tous deux le phénomène de gentrification, les quartiers de Shoreditch et de Camden Town sont les temples du street art, de la street food et des marchés qui prennent place dans d’anciens entrepôts et usines.

Il faut consacrer près d’une journée pour visiter Shoreditch et Camden Town. Notre journée a débuté par le marché de Petticoat Lane Market. On y trouve essentiellement des vêtements bon marché, provenant parfois de grandes enseignes et à prix cassés.

Ensuite, on a pris la direction de Old Spitafields Market. Ce marché couvert abrite de nombreuses échoppes de créateurs. L’ambiance y sans nul doute très bobo.

Shoreditch (2)

Le cœur de Shoreditch est néanmoins la Brick Lane. A ces abords, on découvre d’autres marchés et boutiques. Il ne faut pas hésiter à emprunter les petites rues perpendiculaires pour découvrir les œuvres de street art.

Shoreditch (1)

Shoreditch (3)

C’est par la station de métro Chalk Farm Station que nous sommes entrés dans Cameden Town. En descendant la Chalk Farm Road, le premier marché que l’on découvre est celui de Stables Market. En fait, il est très difficile d’appréhender le contour des marchés et l’on passe facilement de l’un à l’autre, dont le Camden Lock market.

Cameden Town (6)

Cameden Town (1)

Cameden Town (7)

La Camden High Street est également remplie de boutiques. On remarquera les façades un peu bizarres qui attirent l’attention.

Cameden Town (2)

Cameden Town (3)

A la fois semblables et pourtant différents, Shoreditch et Camden sont devenus des incontournables lors d’un séjour à Londres.

Sky Garden

Ouvert depuis janvier 2015, le Sky Garden offre une vue à 360° sur Londres à 150 mètres de hauteur. Situé à quelques pâtés de rue de la station de métro Monument, en plein cœur de la City, le Sky Garden prend place au sommet d’une nouvelle tour surnommée Wakie Talkie Tower à cause de sa forme concave. Au 35 ème étage, le lieu et la vue sur Londres sont tout simplement magiques.

Sky Garden London (1)

Sky Garden London (4)

A la sortie des ascenseurs, on est comme attiré par la terrasse en plein air mais nous décidons de la laisser pour la fin de notre visite. Nous entamons donc le tour intérieur du Sky Garden. L’architecture des lieux, faite de baies vitrées, associée à une végétation dense confère au Sky Garden des impressions d’oasis. L’arrière du bâtiment est plus au calme et offre une vue sur The Gherkin que l’on peut contempler depuis les bancs.

Sky Garden London (2) Sky Garden London (3)

Depuis la terrasse en plein air, on y voit la Tamise, le Tower Bridge, Big Ben, The Shard, …

London Eye (4)

Le Sky Garden est un super bon plan à Londres puisque l’entrée est gratuite! Il est uniquement nécessaire de réserver sa visite au préalable sur lesite officiel du Sky Garden afin d’obtenir le précieux sésame pour y pénétrer. La réservation en ligne ne peut se faire que pour les 15 prochains jours. Il faut donc être à l’affut afin de s’assurer de la disponibilité sur le créneau horaire que l’on désire. Car sur place, il n’est pas évident de changer d’horaire et cela dépend très fortement de la bonne volonté des hôtesses d’accueil. L’accès au Sky Bar est censé être limité à une durée d’une heure mais concrètement il n’y a pas de réel contrôle sur ce point.

Heures d’ouverture : Lundi – Vendredi : 10am – 6pm | Weekends : 11am – 9pm

La Tour de Londres

Ancien palais royal et lieu d’exécution, la Tour de Londres est un monument emblématique de Londres. Lors de notre premier séjour, nous nous étions contentés de l’observer de l’extérieur. Il faut dire qu’un séjour à Londres peut être coûteux et que le billet d’entrée (25£) peut en refroidir certains. Lorsqu’on planifie une visite à la Tour de Londres, il vaut mieux arriver pour l’ouverture car très vite, la foule s’amasse au cours de la matinée.

Tour de Londres (2)

A l’intérieur, nous commençons par faire le tour des remparts. On domine l’ensemble du domaine et ses corbeaux mais on jouit également d’une belle vue sur la Tamise et la Tower Bridge.

Tour de Londres (1)

On peut également profiter d’une visite guidée avec un Yeomen Warder. Actuellement au nombre de 37, les Yeomen Warders constituent le corps de garde de la Tour de Londres. Promus après avoir totalisé 22 années de service, ils sont initialement chargés de la surveillance de la Tour et des Joyaux de la Couronne. Mais ils servent avant tout de guides et sont eux-mêmes une des attractions de la Tour. Avec leur drôle de costume et un caractère bien trempé, c’est donc un élément à ne pas manquer. On a toutefois été un peu déçu que cette visite ne donne pas plus l’occasion de découvrir des lieux insolites. 

Tour de Londres

Dans la tour Blanche, on peut observer de belles collections d’armures. Mais l’immanquable d’une visite de la Tour de Londres est la découverte des Joyaux de la Couronne, dont la partie la plus impressionnante est la collection de couronnes pour laquelle on ne compte plus les milliers de diamants ! Autant dire qu’ils font l’objet d’une sécurité absolue.

Hôtel Hub by Premier Inn

Comme dans beaucoup de capitales à travers le monde, Londres est très chère en terme d’hébergement. Trouver un hôtel bon marché et bien situé relève du défi. Nous avons fait beaucoup de recherches et nous sommes tombés sur de nombreux logements très « limites » ou très vite hors de notre budget. Mais nous avons finalement déniché une petite pépite : Hub by Premier Inn London – Tower Bridge.

L’hôtel se situe à quelques pas des stations de métro Tower Hill et Monument. Les lignes de métro qui desservent ces deux arrêts s’avèrent très pratiques pour rejoindre les différents points d’intérêts à travers la ville. A  65 £/nuit sans le petit-déjeuner, l’hôtel propose des petites chambres modernes et propres. Mention spéciale pour l’accueil car à notre arrivée vers 7 heures du matin, notre demande de pouvoir disposer d’une chambre disponible immédiatement a été acceptée. Ce qui nous a permis, après une nuit de bus, de nous reposer quelques heures et de prendre une douche avant d’explorer la ville.

Close